Comité de suivi des surcoûts – Rapport de conclusion des travaux


Le BTP étant l’un des piliers de l’économie, le gouvernement avait annoncé mi-2020 la création d’un comité de suivi pour objectiver les surcoûts induits par les mesures sanitaires mises en place lors de la reprise des chantiers du BTP (dont les pertes de productivité).

Piloté par le Commissariat général au développement durable (CGDD), constitué de maîtres d’ouvrage publics, d’organisations professionnelles du secteur et d’organismes à l’expertise reconnue, ce comité, créé en septembre 2020, vise à donner des références statistiques pour la négociation entre maîtres d’ouvrage et entreprises de construction.

Le rapport de conclusion des travaux de cette commission  a été publié (discrètement) et est disponible au lien suivant : https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2021-06/comite_suivi_surcouts_rapport_mai_2021.pdf 

Que faut-il en retenir ? 

Les données étant peu nombreuses et disponibles, il a été difficile d’établir quantitativement et de manière fiable une analyse globale par type d’index (BT, TP, ING). 

La démarche finalement retenue par le Service des données et études statistiques (SDES) a été de se baser sur les données  en provenance des DREAL/DEAL.

Les statisticiens du SDES se sont attachés à calculer les coefficients d’impact (« α ») pour chaque

poste de dépense (matériel, travail, services) et pour chaque période interrogée par le questionnaire. La période 1 s’est avérée rarement renseignée du fait de l’arrêt de nombreux chantiers.

Afin de clôturer les travaux du comité, le SDES a suggéré d’acter le principe d’un jeu de coefficients d’impact unique et commun à l’ensemble des index.

Et concrètement ?

Selon moi, ce rapport donne une “tendance” mais ne donne pas réellement de valeurs objectives et quantifiables sur les surcoûts induits par le Covid-19. Il est possible d’utiliser ces coefficients, faute de mieux. Le comité “l’admet” lui-même en écrivant :“(…)L’animateur du comité a donc proposé que ces valeurs soient finalement retenues en vue d’une application à l’ensemble des index sous réserve que les calculs opérés sur les toutes dernières remontées ne les démentent pas.”
La réponse sera donc donnée une fois que nous aurons le recul nécessaire et surtout les données disponibles quantitatives indispensables à une telle étude.

ALLER PLUS LOIN : https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2021-06/comite_suivi_surcouts_rapport_mai_2021.pdf

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.