Découverte d’amiante en cours de chantier : que faire ?


Petit rappel :
Le diagnostic amiante avant travaux est un diagnostic obligatoire lorsque des travaux sont prévus dans un immeuble bâti dont le permis de construire est antérieur à 1997. Il s’agit d’une obligation de la maîtrise d’ouvrage. Ce diagnostic doit être réalisé par une personne habilitée.

Malgré ce diagnostic préalable, il persiste un risque que lors des travaux (de démolition notamment), qu’une entreprise “découvre” des produits susceptibles de contenir de l’amiante. En cas de doute, en concertation avec le CSPS et la MOE, vous devez interdire la zone aux entreprises. Un diagnostic avec prélèvements d’échantillons doit être réalisé, au plus vite, par une entreprise habilitée. En attendant les résultats, aucun travaux ne doit se poursuivre sur la zone.

  • Aucune présence d’amiante, vous pouvez reprendre les travaux.
  • Si de l’amiante a été détectée, vous devrez prendre contact avec des entreprises spécialisées pour déterminer la prestation la plus adaptée (encapsulage, désamiantage,etc.) à la situation.
    • Une fois l’entreprise et la méthodologie définies, la procédure de traitement d’amiante est lancée. Il faut garder en mémoire que ce processus est assez long surtout dans le cas d’une opération de retrait d’amiante (plan de retrait, installation, etc.) 
    • Une fois le risque amiante écarté, les travaux des entreprises pourront reprendre.

Cet aléa occasionne sans conteste, un impact planning et budgétaire. C’est la raison pour laquelle, le diagnostic avant travaux doit être réalisé de façon la plus exhaustive possible.Pour se faire, veillez à bien détailler en amont au diagnostiqueur l’ensemble des démolitions et travaux qui sont prévus dans le cadre de l’opération.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.