Aller au contenu

Les études techniques nécessaires durant le déroulement d’un chantier de construction


    Un projet de construction se déroule suivant 3 phases essentielles:

    • la phase de conception
    • la phase de réalisation (chantier)
    • la phase de réception.

    Chaque phase est interdépendante de la précédente et la mauvaise réalisation de l’une peut avoir de lourdes conséquences, techniques, juridiques ou financières sur le projet.

    Aujourd’hui nous allons concentrer notre réflexion sur les études techniques nécessaires à la bonne réalisation des travaux (la phase II).

    Nous prendrons comme postulat que le démarrage de cette phase prend effet au jour de délivrance de l’ordre de service des marchés de travaux (ordre de commencement délivré aux entreprises de travaux – entreprise générale ou corps d’états spécialisés).

    Ces études techniques spécifiques à la phase réalisation sont exécutées et dirigées par différents intervenants, chacun spécialisé dans un domaine.

    Nous pouvons classer ces études techniques en 3 domaines principaux:

    • les études architecturales
    • les études d’ingénierie
    • les études règlementaires.

    Les études architecturales

    En phase réalisation, l’architecte maître d’œuvre qui a établi le projet architectural va devoir réaliser les études du projet architectural détaillé.

    Il va devoir mettre en corrélation l’architecture du dossier phase “PRO” (“phase projet” définit dans les termes de la loi MOP) avec les besoins techniques nécessaires aux travaux.

    Pour cela l’architecte maître d’œuvre est responsable de la mission VISA.

    Cette mission consiste en la validation des études et plans d’exécution réalisés soit par le bureau d’études pluridisciplinaires en charge de la mission EXE, soit par les entreprises titulaires des marchés de travaux si cette mission fait partie de leur cahier des charges.

    La mission VISA est donc une étude indispensable afin de vérifier la compatibilité du programme et projet architectural avec les besoins techniques et réglementaires de réalisation.

    Les études d’ingénierie sont prises en charge soit par le bureau d’étude du groupement de maîtrise d’œuvre, soit par le bureau d’études désigné par l’entreprise chargée de réalisation des travaux.

    Dans tous les cas, comme nous l’avons vu plus haut, c’est bien la mission VISA qui engagera la responsabilité du maître d’œuvre.

    Le ou les bureau(x) d’études se doivent de réaliser toutes les études d’ingénierie nécessaires aux calculs de solidité, de thermique et de calculs électriques qui répondront aux exigences du programme et aux exigences réglementaires.

    Cela regroupe toutes les notes de calculs, tous les plans d’exécution, tous les détails d’exécution nécessaires aux travaux.

    Elles regroupent la nécessité du respect de l’ensemble des réglementations applicables au projet: réglementation sismique, thermique, acoustique, électrique, personne handicapée entre autres.

    Ces études sont prises en charge par des prestataires indépendants de l’équipe de maîtrise d’œuvre et des entreprises et qui doivent être accréditées et/ou certifiées par des organismes réglementaires ou institutions gouvernementales.

    Elles sont prises en charge par le Contrôleur Technique (CT) agréé pour l’application des réglementations applicables aux ouvrages et par le Contrôleur Sécurité et Protection de la Santé (CSPS) pour les conditions de réalisation des travaux et de maintenance ultérieures.

    Le contrôleur technique examine et apprécie tous les documents du dossier EXÉCUTION et établit un rapport actualisé au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Le non-respect de ses demandes peut entraîner la non réception des ouvrages, l’interdiction d’usage des locaux et l’annulation des garanties et assurances.

    Le CSPS prend en charge l’analyse du dossier EXÉCUTION aux regards des modalités de réalisation des travaux, mais également des dispositions qui seront nécessaires à la maintenance ultérieure du bâtiment. Il analyse et apprécie les conditions de sécurité des travailleurs et usagers durant la phase de réalisation du chantier et la future exploitation du bâtiment.

    Aussi bien le contrôleur technique que le contrôleur sécurité peuvent faire des demandes expresses de réaliser des études d’ingénierie complémentaires afin de pouvoir réaliser leur mission de contrôle et conformité. Étude de sol, note de calcul, plans d’intervention ultérieure sur l’ouvrage sont des exemples des demandes pouvant être faites. Dans tous les domaines et à n’importe quel stade de votre projet, l’assistant à maître d’ouvrage peut vous accompagner et vous conseiller dans la définition des besoins d’études spécifiques.

    L’AMO en tant que coordonnateur transversal met en place le dialogue indispensable à la bonne réalisation des études prises en charge par chaque expert. Il coordonne, établit le calendrier et le phasage des différentes études pour le meilleur respect des délais de réalisation et du budget.

    OPUSS AMO  vous accompagne pour la bonne réalisation de vos projets. Contactez-nous.

    Pour aller plus loin :

    Rédactrice : Karine Hervouet – mbimpresario.com pour OpussAmo 

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :