Mum’Preneure : Un boulot à Temps Plein


Voilà maintenant un peu plus d’un mois maintenant que je concilie mon rôle de jeune maman et celui d’entrepreneure. J’ai eu envie de vous partager mon ressenti en faisant un bilan ou plus un point d’étape.Je peux déjà dire, sans l’ombre d’un doute, que je suis passée à un autre niveau en ce qui concerne la gestion de mon temps et de ma charge mentale ! 🙂 

La gestion du temps, parlons-en. Le temps est une denrée rare et précieuse, surtout quand on est parent et entrepreneur. A part demander à ce que les journées fassent plus de 24 heures, la seule chose pour (tenter) de le maîtriser en s’organisant et définissant des priorités. Pour ma part et pour tenter de jongler entre ces deux rôles, j’ai décidé de faire garder ma fille 3 jours par semaine, et de la garder avec moi le reste du temps (du moins pour l’instant).

C’est la même chose en ce qui concerne la charge mentale, pour ma part j’écris beaucoup et j’use et abuse des outils numériques pour m’organiser au mieux (ASANA, Google Agenda, etc.). Cela me permet de libérer autant que possible mon cerveau.

Il s’agit là du principe et la pratique est loin d’être facile au quotidien puisqu’il faut gérer les aléas et les imprévus. Tout cela en essayant de gérer cette volonté de vouloir être sur tous les fronts en même temps : être plus présente dans mon rôle de maman tout en voulant développer mon entreprise. Je ne vous cache pas que cela m’occasionne parfois (souvent) des frustrations et/ou culpabilité (est-ce que j’en fais assez ? suis-je assez présente ? etc.).

Si je dois faire un comparatif d’avant/après l’arrivée de bébé, voilà ce que ma petite expérience m’a apprise :

  • j’ai tenté de planifier et d’anticiper les choses durant ma grossesse, mais une chose est sûre entre ce que j’avais imaginé et la réalité, il y a un fossé !
  • j’appris à m’appuyer sur mon conjoint et  mes proches (alors que je suis plutôt quelqu’un qui aime être indépendant),
  • j’essaie de faire preuve de tolérance envers moi-même (j’ai encore du mal sur ce point),
  • je (re)découvre le sens du mot “fatigue”,
  • C’est une nouvelle vie remplie de joies, de challenges, de doutes et de bonheur. Tout n’est pas parfait (et ce n’est pas si grave).

Je pense que je suis dans le même cas que beaucoup de parents, j’apprends chaque jour et j’essaye de faire de mon mieux.

La suite au prochain épisode 🙂

N’hésitez pas à me faire part en commentaires si cela a été la même chose pour vous (peut-être suis-je la seule à ressentir cela?).


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.